Décodage biologique

Qu’est-ce que le décodage biologique?


.

« L’idée générale du décodage biologique est que tout symptôme est, premièrement, un message, une information, et deuxièmement une tentative de solution. »  Christian FLECHE

Le décodage biologique, ou biodécodage, est un ensemble d’hypothèses visant à  traduire ce que le corps exprime par une manifestation physique, psychique ou comportementale.

Tout le monde sait que l’une des caractéristiques du vivant est sa capacité d’adaptation permanente  aux contraintes du milieu dans lequel il se développe. Et cela se voit même dans le monde végétal: on a tous observé par exemple, un arbre qui, ayant poussé dans un environnement hostile, a déployé une véritable stratégie pour aller trouver la lumière, l’eau, ou pour se protéger du vent dominant ou des embruns marins.

decodage biologique

Figuier ayant poussé dans une carrière de pierres

Alors pourquoi nous, espèce humaine, « vivante » (!), n’aurions-nous pas cette même faculté d’adaptation? Pourquoi la maladie serait un dysfonctionnement de la biologie?  Et si le symptôme était tout simplement une solution d’adaptation?

La pathologie étant une amplification de la biologie (un mélanome, comme un « plus de bronzage » permet plus de protection ; plus de poumons permet d’attraper plus d’oxygène …), cela revient à se demander : Quelle est la fonction positive de ce symptôme ? En quoi la pathologie est-elle « utile » à la physiologie ?

De ce point de départ, le décodage biologique élabore un ensemble d’hypothèses qui s’appuient sur la réalité biologique du vivant (et non sur le psychologique). Il se base sur l’embryologie et la physiologie et sur les besoins biologiques fondamentaux du monde vivant: la survie, la protection, la structure, les valeurs et la communication avec l’extérieur.

Si un de ces besoins ne peut être satisfait, s’il ne peut pas y avoir de solution d’adaptation volontaire et consciente, alors il semblerait que le corps, la biologie, développe une solution d’adaptation involontaire et inconsciente : un symptôme physique, psychologique ou comportemental.

Par conséquent, la maladie pourrait être une adaptation à un instant qui n’est plus, ce qui explique qu’il nous soit difficile de savoir ce qui l’a déclenchée.

Le praticien en décodage biologique est  à l’écoute de la physiologie, du ressenti biologique. Il permet de décrypter le sens biologique du symptôme, sa fonction positive et de retrouver cet instant. Grâce à différentes techniques (PNL, métaphores, hypnose, mouvements oculaires…) il amène à prendre conscience des besoins insatisfaits puis à trouver les ressources nécessaires à combler cette insatisfaction biologique.

***

Bien qu’il s’appuie sur les travaux du Dr Hamer (sens biologique de la maladie), le biodécodage, dans son application thérapeutique de terrain se différencie radicalement de la démarche de « la médecine nouvelle germanique» du Dr Hamer et de la «biologie totale» de Claude Sabbah.
En revanche, le biodécodage s’enrichit des apports de Milton Erickson (hypnose, métaphores thérapeutiques), de Marc Fréchet (cycles mémorisés et transgénérationnels), de John Grinder et Richard Bandler (PNL).

Les commentaires sont fermés